Qualifiée aux Championnats de France de 10km in extremis (Robinsonnaise) et avec un chrono qui ne fait peur à personne (44'17), je suis partie ce week-end à Langueux non pas pour défendre le titre, ni pour une place, ni même pour une performance, mais plutôt pour des sensations. Il faut bien trouver une excuse valable pour justifier le déplacement... Nous étions 8 du club à y participer : 2 vétérans hommes - MH1 2 vétéranes femmes - MF1 (moi) et MF2 1 senior femme 3 senior hommes... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog SandRunning. SandRunning habite à Paris et est également auteur de La Robinsonnaise 2016, ou comment faire un podium sans chrono.