J’aime voir dans la fête des gens qui s’aiment un doux prétexte à instants partagés. L’occasion de passer du temps ensemble qui ne contienne « rien de plus, rien de moins » que le reste du temps mais qui rappelle – parfois un peu plus qu’à l’accoutumée par sa formalité – combien il est doux de s’aimer comme on le fait. Alors chaque année avec l’amoureux nous nous donnons pour seul projet le 14 février de passer du... Lire la suite ›