En général, elle me prend en traitre, quand je m'y attends le moins. En serrant mes enfants dans mes bras et en respirant leur odeur (oui, mes gosses, c'est ma came …) En surprenant leurs conversations au travers d'une porte entre-ouverte. En les regardant jouer par deux, trois ou quatre. Seul parfois. En les observant grandir, s'épanouir. Une parole. Un sourire. Un bobo au corps ou au coeur. Un détail. Un souvenir. Elle, c'est la vague d'émotion qui balaye tout sur son passage et qui... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Ma smala et moi .... Ma smala et moi ... habite à Village Dzodzet et est également auteur de Et la semaine écoulée, alors ? #53 et Et la semaine écoulée, alors ? #52.