Aimons-nous. Ne cherchons plus à savoir qui à raison, qui à tort. Nous nous sommes mentis, trahis bien des fois. Nous avons chacun essayé de protéger l’autre. Sans y arriver. Un choix de vie pour moi. L’angoisse pour vous. Et tous les à-côtés du quotidien.On se souvient tous des mois de silences dans lesquels nous nous sommes perdus, ces lettres que nous nous sommes envoyés, chargées de rancœur et de peurs que nous n’arrivions plus à contrôler. J’étais paumée dans ma...

Cet article provient du blog Marie Kléber. Marie habite à Paris et est également auteur de Tu racontes que des histoires! et Symphonie.
Lire la suite sur le blog ›