Quand j'étais "petite", l'apéro pour moi c'était ce moment génial où l'on mangeait des noix de cajou et des biscuits salés Tuc avant le repas dominical. Le fameux apéro du dimanche entre Porto, punch coco et crème de sapote... La tradition s'est poursuivie après mon mariage. Puis sont arrivés les 1ers apéros dinatoires qui ont commencé à remplacer les dîners entre amis avec enfants en bas âge. Avant les attentats de novembre 2015, j'allais au restaurant mais finalement peu en... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Le journal d'une mère... débordée !. Muriel est également auteur de Ma sélection du dimanche soir et Mondial Tissus chez Simone.