Je suis gênée aux entournures avec cette critique. Je voulais vraiment aimer ce roman inspiré de la vie de l’auteur des Mystères de Paris, parce que le sujet me plaisait, l’époque comme la vie d’Eugène Sue sont fascinantes. Vous vous doutez bien que si j’entame ainsi mon article, c’est qu’arrivée au bout du livre, l’exécution ne m’a pas séduite autant que le concept. C’est d’autant plus difficile à justifier que je sens bien que ce que j’ai pris pour des... Lire la suite › — Cet article provient du blog Stendhal-syndrome. Camille habite à Paris et est également auteur de Il faut sauver John Lennon par Mo Daviau : retour vers le No future et Monsieur Jean a un plan par Thomas Montasser : le concierge se rebiffe.