Cicatrices du passé, rêves fanés, Beyrouth a la mémoire courte Et des murs meurtris Las d’en avoir trop entendu D’en avoir trop vu, Bientôt démolis. Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Khôl et Paillettes. Khôl et Paillettes habite à Paris et est également auteur de Buenos Aires ou Baires (comme disent les argentinooos!)/ Episode 1 et Idée cadeau pour les fêtes.

Mais ce n’est pas la seule personne concernée par le sujet, afleurdepeau25 en parle dans Elie Saab : Pureté des lignes, volupté, transparence, finesse… beaucoup d’adjectifs peuvent...
Ne ratez pas l'article de mumu zuzu sur son site, Comment je suis tombée amoureuse d’un Maharaja : L’histoire se déroule à Beyrouth dans le quartier de Getaoui. Mister-Big-Leuve et moi paressons...