Salut mes grigris Lorsque j’étais très jeune, (avant-hier) j’ai eu une période occulte. Enfin, disons plutôt, que je me suis, vite fait, enflammée pour les arts divinatoires. Je trouvais que ça me donnait un petit côté impénétrable, genre Françoise Hardy quoi ! C’était bien commode pour attirer les garçons dans des réunions secrètes et pour les initier à ce qu’on pourrait appeler : La paranormal activity. Par la suite, en vieillissant j’ai toujours gardé cette... Lire la suite › — Cet article provient du blog Charogne Stoned. Pascale C est également auteur de Je suis là, dit la voix, sous le pommier....