Photo d'instants perdus.     J'ai laissé au vent des éclats et des poussières. Un peu comme j'ai laissé cette page. Laisser les choses à moitié, l'une des mes plus brillantes spécialités. Un immense souffle a emporté en l'instant de quelques petites minutes, des centaines et des milliards de souvenirs errant par ci, par là. Le plus fort qui détruit le plus faible. C'est en traversant une infime ruelle familière que je me suis rendue compte de la vanité du passé. Il y a en effet... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog It's time to go to the bed. Janet habite à Cannes et est également auteur de Ma résolution 2012 est de ne plus jamais prendre de résolutions. et Oh you're so naive yet so.