PREFACE : Prépare-toi, je vais faire pleurer dans ta chaumière. Bon, le titre, il est un peu bidon, hein. Mais je n’avais fichtrement aucune autre idée. Je ne voulais pas écrire en gros : « Le jour où, enfant, je me suis fait agressée », « Agression sexuelle dans bourgade tranquille» ou « ça aurait pu être un viol » en espérant que plein de gens viennent me lire. Je me dis que, comme ça, je n’en dis pas trop et il n’y a que les gens qui aiment me lire qui le liront... Lire la suite ›