Paysages qui défilent à toute vitesse, nuages qui semblent immobiles alors que je suis dans un train. Un sentiment enivrant de liberté m’envahit. Mais cette liberté n’est pas réelle. Mon reflet dans la vitre est immobile, il bouge parfois selon l’éclairage du soleil et du paysage. Le soleil qui éclaire avec des intensités variables, comme si quelqu’un me parlait au fond de moi. Essayer de maîtriser ce vertige malgré le paysage qui défile à toute vitesse, me... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Pixel perdu sur le net. Cyberbaloo habite à Somewhere from i stand et est également auteur de Joyeux anniversaire Minipixel ! et Moments furtifs d’enfance.