De faire le gratin de pâtes de mon enfance, les tortellinis remplacés par des penne sans gluten, mais tout le reste soigneusement à l’identique. Les échalotes émincées dorées à l’huile d’olive, du coulis de tomate italien gorgé de soleil, du paprika, de l’ail et de la ricotta, enfourné dans un grand plat blanc, d’épaisses tranches de mozzarella sur le dessus pour un grillé croustillant. De prendre un bain très chaud, un bouchon d’un bain... Lire la suite › — Cet article provient du blog Miss Blemish. Célie habite à Paris et est également auteur de Batch cooking 1 semaine dans mon assiette et 11 mois.