Si consommer de l’objet nous procure désormais plus de mauvaise conscience que de plaisir, nous devons néanmoins continuer à passer le temps. Alors que je pédalais l’esprit léger sur mon vélo loué à Cascais, Potugal, fermant le rang derrière ma petite troupe, je réfléchissais à comment nous passons doucement de l’ère de la consommation de biens à celle de la consommation d’expériences.Si vous me suiviez là ou là, vous n’êtes pas sans savoir que la Famille Cuspote... Lire la suite ›