(J’aurais pu aussi bien mettre « une » coloc mais j’ai compris qu’en ce moment, montrer jouer la fille désespérée c’était plus vendeur que la célibataire qui kiffe sa life.) Ça fait des années que je vis toute seule et j’en suis satisfaite. Après, je n’ai connu que ça donc je n’ai pas eu d’autre choix que de savoir apprécier (cf. fille désespérée, c’est bon tu suis?).Mais là, c’est l’heure du changement. Alors...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Un burger et Bradley. Cécile habite à Paris et est également auteur de Mes adresses « peacefull » à Paris et La « facilité » au masculin.