" "- Alors tu dois courir, Sofa, tu dois courir prévenir la fée au parasol, celle qui nous protégera. Tu dois courir le plus vite possible." Je ne crois plus aux fées, papa. Pourtant je cours, je cours aussi vite que mes jambes peuvent me porter. Parce que cette fois je te crois." Ne lâche pas ma main, Bussi Article original rédigé par La Boukineuse et publié sur A livre ouvert ! Reproduction interdite sans autorisation Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog A livre ouvert. Retrouvez également son article Citation #31 et Citation #29.