Une nouvelle année, de nouvelles résolutions et surtout de nouvelles normes à appliquer. La réforme du droit du travail, signée le 22 septembre dernier par Emmanuel Macron visait à donner plus de flexibilité aux entreprises tout en renforçant le dialogue social. Parmi les 5 ordonnances la composant, la deuxième concerne spécifiquement les institutions représentatives du personnel (IRP), avec la création d’une nouvelle instance unique, le CSE, Comité Social et... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Change the work. Change the work habite à Paris et est également auteur de La génération Y et le monde du travail et Formation du futur : à quoi ça ressemble ?.