Lorsque nous nous sommes mariés, je me souviens avoir proprement barré, avec l’accord du prêtre, la phrase qui nous engageait à baptiser nos enfant à venir à l’église. Depuis, nous n’avons pas changé d’avis mais nous avions tout de même envie de rassembler notre famille pour célébrer la naissance de Mia. Voici comment a germé l’idée d’un baptême laïque… Cette cérémonie intime a fait l’objet d’une longue réflexion : Mia ne serait ni bénie, ni ointe ; ces... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Marcelle et Joséphine. Eglantine habite à Bruxelles et est également auteur de La ramasseuse de miettes et Couper le cheveu en quatre.