Quand j'ai vu sa petite tête qui me regardait, d'un air de dire "décroche moi de ce foutu cintre et garde moi avec toi maman, s'il te plaiiiiit"... j'avais le menton tout tremblotant et je n'ai pas pu m'empecher de le décrocher, comprenez! Dans la cabine, il me regardait encore d'un air de dire "si tu ne me prends pas, tu vas regretter et quand tu vas revenir il n'y aura plus ta taille, pour ce prix là prends moi, s'il te plaiiiit..." - si, si, il m'a dit tout ça - Du coup, devinez quoi?... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Poésie modesque - Le blog d'Amandine. Amandine est également auteur de Mon tee-shirt de Cow-boy... ou cow-girl plutôt!.