Cela faisait un an. Un an que je n’avais plus coupé mes cheveux. Un an que je les laissais pousser, vaille que vaille, advienne que pourra. Je tirais des plans sur la comète – et si je les colorais en rose? et si je les coupais très court? – mais concrètement, je les regardais pousser, attendant peut-être un signe. Et devinez quoi? Ce signe est venu! Lorsque Claudia m’a proposé de découvrir la coloration végétale au Salon Velasquez, j’y ai vu l’opportunité de... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Marcelle et Joséphine. Eglantine habite à Bruxelles et est également auteur de Comment imaginer un baptême laïque? et Vers une beauté plus slow – Edition corps et cheveux.