Allez, on ne va pas s'en cacher, les dernières présélections continentales pour le Bocuse d'or, dont la française, vue par le prisme coutelier nous ont un peu laissé sur notre faim. Le Bocuse d'Or est un laboratoire, à la demande des chefs engagés dans ce concours de l'impossible nous résolvons nombre de demandes spécifiques comme ce fut le cas l'an passé avec "couper un grain de caviar en deux sans l'écraser" où lors de la dernière victoire française avec un choix d'équipement...

Cet article provient du blog Blog Japon. Chroma est également auteur de Quel couteau pour Noël ? (1) et Masahiro trempe cryogénique.
Lire la suite sur le blog ›