Pour ce deuxième marathon de l'année, je voulais vraiment effacer la déconvenue de Poitiers et me prouver que tous les efforts de l'entrainement régulier de l'année n'étaient pas vains. Je ne gardais pas non plus un grand souvenir de mon premier marathon Helvète et du coup il y avait forcément un peu de pression sur la ligne de départ! La veille mes filles avaient assuré sur les courses enfants/ados je me devais de leur rendre la pareille! Le départ étant à 10h13, j'avais le... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog la fille aux baskets roses. Marie habite à Imphy et est également auteur de SaintéLyon 2017: Marion et SaintéLyon 2017: Nathalie.