Bien que l’explosion de l’entrepreneuriat ces dernières années ait pu changé quelque peu les mentalités, l’échec garde pour les français une connotation très négative. Déjà en 2013, une enquête de l’Ipsos, soulignait que 83% à 88% (en fonction des catégories socio-professionnelles) des 940 personnes interrogées considéraient comme dévalorisant d’y faire face. Pour 69%, il était même difficile pour un entrepreneur de se voir accorder une...

Cet article provient du blog Change the work. Change the work habite à Paris et est également auteur de Lean : bonne ou mauvaise pratique ? et Gestion de la paie : quelles innovations ?.
Lire la suite sur le blog ›