Mon résumé Cambridge, 1963. Charlotte est mère de deux filles en bas-âge et étouffe. Elle n’en peut plus d’être confinée à l’intérieur de cette petite maison lugubre et humide en attendant les beaux jours, n’en peut plus de ne pas avoir une seconde à elle. Elle rêve de grands espaces, d’air pur, de pouvoir se promener dans sa campagne anglaise tant aimée et de peindre, elle pour qui la peinture est tout. Son mari, Henry, revient alors à la maison... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Mille vies en une. Laura est également auteur de Les livres de bébé lecteur #13 et [Bébé lecteur] Maman veille et bébé dort – Pittau & Gervais.