Pour ce bouquin je ne prend même pas la peine de retravailler les photos... J'ai rarement lu aussi daube ! Pour vous mettre dans le bain : écrit à la première personne, le héros est tétraplégique ou para ou chai pas mais vois le marasme. Quelle épopée que cette histoire ! Le sujet aurait pu être sympa mais genre je suis obligée de relire 4 fois la même phrase pour en comprendre le sens parce que Mademoiselle Chloé Smitt nous la joue "je parle gras", ... Ça me déplaît, voilà... Lire la suite › Suggestions : chloe schmitt les affreux novembre 2012