Ça gratouille, ça farfouille, ça conduit. Ça explore la tignasse, A deux mains dans le tourbillon des boucles.La voiture dévie. Les doigts s’agitent, les phalanges disparaissentDans la mer des anglaises,Les rotules maintiennent le volant,La voiture dévie. Le rouge nacré des ongles vifsCouronnent le fouillis de nattes,Des cerises dans un nid,La voiture dévie. C’est un monde inconnu d’entrelacs mouvants,Une sphère familière ramassée sur le sommet,Labyrinthe gordien,La... Lire la suite › — Cet article provient du blog La lippe qui murmure. Estelle habite à Landes et est également auteur de Chic, tout chic ! et Mon corps de dentelle.