#BodyPositive. Si vous êtes accro aux réseaux sociaux, vous n’avez pas pu passer à côté de ce hashtag partagé plusieurs milliers de fois cette année. Né aux États-Unis au milieu des années 90, le Body Positivism a connu un second souffle en 2017 grâce à la puissance virale de Twitter et Instagram, notamment. Lancé par Connie Sobczak et Elizabeth Scott, le mouvement consiste à célébrer tous les corps quel que soit leur morphologie, leur genre ou leur ethnie, et ce sans discrimination ni hiérarchie.

« Je ne me suis jamais sentie aussi fière de mes vergetures de toute ma vie »
Et alors que de (très) nombreuses femmes entretiennent un rapport d’amour-haine avec leur corps, cette idéologie a eu un écho retentissant auprès des marques, influenceurs et anonymes ; chacun partageant sa vision du concept. L’artiste Sara Shakeel est de ceux-là. Afin de dénoncer les diktats de la beauté qui nous encouragent à dissimuler la moindre de nos imperfections, elle a publié sur Instagram une série de photos d’elle-même, en sublimant et accentuant ses vergetures à coups de paillettes.

« Je ne me suis jamais sentie aussi puissante, libérée et si fière de mes vergetures de toute ma vie. D'où je viens et je vis, être du côté des potelés ou même parler des vergetures n'est pas quelque chose dont on est fiers », a-t-elle confié sous le premier cliché de la série. Et de poursuivre : « soutenez-vous et aimez-vous pour ce que vous êtes, parce qu'il y a quelqu'un d'autre qui partage les mêmes sentiments que vous. Une chose est sûre, vous n'êtes pas seule. » À ce jour, la première photo du projet artistique #Glitterstretchmarks de Sara Shakeel a recueilli plus de 26 000 mentions « j’aime » et recense quelques 400 commentaires…









Cette initiative n'est pas sans rappeler celle de l'artiste espagnole Cinta Tort Cartró. À 21 ans, la jeune femme avait fait parler d'elle l'été dernier, en transformant les vergetures de ses modèles en petites oeuvres d'art.




Voir aussi
#HipDips : zoom sur le dernier mouvement Body Positive d'Instagram
#BigThighTwitter : le challenge qui nous fait aimer twitter

M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook