Avant la date fatidique du point de non retour, j'avais décidé de ne pas aller travailler, histoire de me baigner avec délectation dans une atmosphère propice à la sérénité et à la paix. Si seulement j'avais pu prévoir que le quadra-blues allait m'attraper au vol, j'aurais probablement évité de me retrouver toute seule. Seul avantage au tableau c'est que mes proches ne le savaient pas et que les coups de fils... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Ma vie rêvée. Laura S habite à Sud de la France et est également auteur de Prologue.