Hymne au soleil,                              Toi qui sèches les pleurs  des moindres graminées,                            Qui fais d'une fleur morte un vivant papillon;                            Lorsqu'on voit , s'éffeuillant comme des destinées,... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Ma vie et Fabinou. Marie habite à Toul et est également auteur de