J’ai fait un point d’honneur à ne pas sortir trop de ma tristesse ici, parce que je veux cet espace comme une tribune joyeuse et légère. Voilà pourquoi j’ai gardé mes larmes pour moi lorsque Cesaria est partie. Pourtant cette femme, je l’ai aimée comme ma grand-mère. J’aurais sûrement passé sous silence la perte de Whitney, … Lire la Suite Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog . Cynthia habite à Stavanger et est également auteur de Ivoirienne, more than ever et Nude obsession.