La neige tombe depuis ce matin recouvrant la ville de blanc. La dernière neige de mes souvenirs est chargée d’incertitudes et d’angoisse.Dans le bus qui m’emmène vers toi la panique me gagne. Les voitures bloquées. Le traffic immobilisé. Tout s’imprime. La peur prend le-dessus.Puis au milieu de ce chaos il y a ton sourire, la chaleur de ta présence, ton calme “phénoménal”.Les souvenirs ne sont maintenant plus que de minuscules points au loin. La...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Marie Kléber. Marie habite à Paris et est également auteur de De l’amour mais pas d’à peu près et Tu racontes que des histoires!.