Par ce titre, définitivement je passe pour une vieille aigrie adepte du « C’était mieux avant, quand on avait une orange à Noël et des vélos pour pédaler dehors ». Attendez que je vous raconte un bout de mon histoire. Je ne lisais pas beaucoup quand j’étais petite. Pourtant, j’ai appris à lire toute seule, j’avais le feu aux yeux : « Je voulais lire, apprendre le monde entier et VIIIITE ». Pourtant je ne lisais pas souvent de romans, au grand dam de mon père,...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Dans Les Hautes Herbes. Ornella habite à PARIS et est également auteur de Le Signe Bélier : un Franc du collier déterminé et La question épineuse du Serpentaire.