L'union fait la force. Sur Instagram, une nouvelle façon de gagner en visibilité prend de l'ampleur. Et comme le dit le dicton, c'est à plusieurs qu'on réussit les plus grandes choses. Certaines influenceuses l'ont bien compris et font front, ensemble. Leur cible ? Le nouvel algorithme Instagram qui ne se contente plus de classer les publications par heure de parution mais selon un système arbitraire et plutôt mystérieux. En effet, c'est maintenant (et depuis quelques moins maintenant) le réseau social qui décide de ce que les utilisateurs apercevront en premier dans leur fil d'actualité. Un constat qui met en péril la viralité du contenu des blogueuses notamment. Des contenus qui valent parfois très chers et qui ont donc tout intérêt à être vus.

INSTA PODS : DES GANGS À LIKES ?

Pour contrer le phénomène et s'assurer un engagement important, un nouveau système D se met en place sur le site de partage de photo. "Les pods", des groupes de personnalités qui se lient entre elles et se promettent de liker et de commenter chacunes des photos de la bande. Astucieux. Pourquoi ? Pour rendre leurs clichés visibles par le plus grand nombre et simuler une fausse popularité sur le réseau. Instagram considère alors que leurs parutions sont appréciées et les fait remonter tout en haut des feeds à scroller. 

Une pratique ingénieuse et qui se monnaie. Si cette entraide peut évidemment se faire de façon naturelle, elle est souvent proposée contre de l'argent. Plus le groupe privé compte d'influenceuses "importantes", plus la carte d'entrée peut s'avérer onéreuse. Et au-delà de l'aspect financier, il existe également un risque de se faire repérer par le réseau social. La méthode n'arrange pas vraiment le compte en banque d'Instagram, qui espère avant tout nous vendre des espaces sponsorisés (pour justement, nous garantir cette visibilité.) A vos risques et périls donc... 

R.L

A lire également :

- Quand les influenceuses lancent leur propre marque 

Instagram : un distributeur automatique de likes bientôt disponible ?


Aimez Hellocoton sur Facebook