Mécontentement, désillusion, déception, reproches… Après un long état de grâce, Instagram s’est retrouvé sous le feu des critiques tout au long de l’été. Alors que de nombreuses influenceuses se plaignaient du changement d’algorithme, ce dernier ayant donné lieu à des pratiques discutables pour voir sa communauté continuer à croître, d’autres regrettaient l’omniprésence des photos retouchées et/ou trompeuses, semblant prôner le culte de la perfection dans tous les domaines de la vie.

Mais que ces influenceuses se rassurent. À en croire le magazine américain Quartz, le règne de ces photos parfaites pourraient bientôt s’achever ; une prédiction recueillie à la fin du mois d’août dernier, lors d’un séminaire sur les bons usages d’Instagram à destination des marques et des blogueurs. Selon le média U.S., c’est Eva Chen, responsable des partenariats mode sur Instagram, qui aurait annoncé la fin des feed trop étudiés. Un phénomène dû, selon elle, à la lassitude des abonnés.

Les créateurs de contenus professionnels ont changé la donne
Car si, lors de sa création, Instagram avait pour but de poster des photos brutes et instantanées en toute simplicité, l’apparition sur le réseau de créateurs de contenus professionnels et, avec eux, d’images hyper-photogéniques a changé la donne. « C’est devenu la norme et Instagram est aujourd’hui saturé de ce genre d’images », a-t-elle constaté. Problème, ces publications auraient de moins en moins de succès.

Bien-sûr, la solution n’est pas de poster des images mal cadrées avec une luminosité médiocre, au risque de perdre ses abonnés. En revanche, Eva Chen recommande de proposer des posts plus authentiques et moins retouchés. Et si, finalement, la recette du succès sur Instagram n’était qu’une question d’équilibre ?  

Voir aussi
Instagram vs. la vraie vie
« Are You Living An Insta Lie ? » : la vidéo qui dénonce l'hypocrisie des réseaux sociaux

M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook