Londres et ses mille visages, qui, même sans la mer, parviennent parfois à me rappeler les embruns bretons, ses plages, son atmosphère et ses galets. L'autre dimanche, les enfants couraient et construisaient des châteaux de sable au bord de la Tamise. J'ai toujours eu un faible pour les jolies portes, je ne peux m'empêcher de les photographier quand je les croise sur mon chemin. Ici, à Londres, cette habitude prend des proportions jusque là inégalées, tant la ville a de bijoux à... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog marion romain's. Retrouvez également son article Lettres à Londres #2 et Mes lectures d'août.