Voilà un film que je n’ai pas voulu voir à sa sortie. Voilà un film qui a fait couler beaucoup d’encre sans que pour autant il ait connu à Cannes le tollé d’un Funny Games de Haneke (qui le méritait sans doute un peu) ou d’un Assassin(s) de Kassovitz (qui banalisait le massacre de son prochain et faisait de nous des voyeurs impuissants). Le scandale : un plan séquence d’une scène de viol où la belle Alex (Monica Bellucci) va subir les assauts d’un... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Le monde de ma fenêtre. Lucie-Chrystèle habite à Paris et est également auteur de Eternal Sunshine of the Spotless Mind – Michel Gondry et J. Edgar – Clint Eastwood.