M’aimer. Un verbe difficile à faire exister et pourtant indispensable pour avancer. Un sentiment que j’éprouve parfois et qui, si souvent, m’échappe. Je voudrais ne pas me crier dessus. Me foutre la paix et me laisser respirer. Qu’est-ce qui fait que, chez les autres, j’accepte tous les défauts mais que lorsqu’il s’agit de moi, je suis la pire des bourreaux ? J’aimerais ne plus me répéter que je suis bonne à rien. Que je n’y...

Cet article provient du blog Si j'osais. Emeline habite à NANTES et est également auteur de J’ai osé… accueillir mon nouveau moi et J’ai osé… me lancer dans l’écriture d’un roman.
Lire la suite sur le blog ›