L’hyper-responsabilité. Où comment je suis convaincue, que si quelque chose tourne mal, il y a eu négligence de ma part. Je suis forcément coupable. Tout naturellement, je porte le fardeau pour deux et minimise la part de l’autre. J’ai forcément commis une faute. Mais j’apprends à ouvrir les yeux. En multipliant les expériences. Petit à petit, je prends conscience que je n’ai pas ce pouvoir. Qu’il y a aussi un environnement et des personnes autour...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Si j'osais. Emeline habite à NANTES et est également auteur de J’ai osé… j’écris comme je vis et J’ai osé… mes rituels pour m’endormir.