il avait mis quelques poèmes dans samain, comme on attire les pigeons.Elle était jeune, elle n’a rien vu,Trop près s’est approchée. Nicolas Dieterlé, Main tendue Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog LIVRES OUVERTS. Retrouvez également son article Je tourne la page... et Dimanche poétique ~ Albert Samain.