J’ai reçu beaucoup de messages. En deux jours, ça ne m’étonne pas de vous. Vous vous inquiétez, c’est tellement touchant. Je pourrais occulter tout ça et vous laisser face au vide. Mais je n’aime pas le vide. C’est oppressant. Je peux vous dire une chose, je vais bien. La réalité c’est que je suis heureuse. Dans ma vie personnelle, amoureuse, même professionnelle. Ce n’est pas un bonheur de façade, c’est un bonheur réel qui me surprend le matin au réveil, me donne... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Marie Kléber. Marie habite à Paris et est également auteur de Obsédée (!) et Pause….