Cette fois encore, les toits de Paris m'ont offert leur joli camaïeu de gris - je ne m'en lasserai jamais, je crois - pour que j'en fasse ma carte de vœux. J'ai drôlement hésité, pourtant. J'en ai préparé d'autres, tirées de mes carnets. Bien moins urbaines ! Tellement plus exotiques !… Lire la suite ›