Quand un prévenu passe au tribunal et risque de ne pas en ressortir pour aller boire une tisane ( si si, une tisane, soyons optimistes ) au coin de sa cheminée, mais plutôt d'aller dormir en prison pour quelques mois, il y a comme une stratégie imposée pour essayer d'éviter la cellule le soir-même : dire qu'on a peut-être / éventuellement / sur un malentendu ça pourrait marcher : un travail. Un petit contrat, un trois fois rien, ou même vaguement une idée de formation. Bref le... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Materno-blog. Retrouvez également son article La grande vie ! et La chambre vide.