L'acide hyaluronique (HA) est une molécule qui a pour principale caractéristique de retenir l'eau.

Bien que découvert à l'origine en 1934 par Karl Meyer, l'acide hyaluronique n'a pris de l'ampleur que seulement après la visite d'un journaliste du village japonais de Yuzuri Hara afin de comprendre pourquoi les hommes et les femmes de cette contrée avait une apparence beaucoup plus jeunes que leurs semblable à quelques dizaines de km.

La raison évoqué fut l'alimentation spécifique de ces villageois qui consommé beaucoup plus de soja et tofu aboutissant à une production accrue d'une molécule semblable aux oestrogènes.

Notre corps contient environ 15 grammes d'acide hyaluronique et il se trouve dans pratiquement toutes les parties du corps.

Des études scientifiques ont montré que l'acide hyaluronique améliore l'hydratation de la peau, stimule la production de collagène dans la peau, fonctionne comme un antioxydant et piégeur de radicaux libres, maintient l'élasticité de la peau, des coussins articulations et les tissus nerveux, a une activité antibactérienne et anti-inflammatoire et maintient le fluide dans le tissus oculaires, qui peuvent aider à protéger contre de nombreuses préoccupations oculaires possibles.

Le corps humain contient en moyenne environ 15 grammes de HA, dont un tiers est dégradée et synthétisés sur une base quotidienne. Ceci est où les problèmes se posent! La fabrication de chaque agent protecteur unique dans le corps diminue avec l'âge et l'acide hyaluronique ne fait pas exception à cette règle.

La baisse des niveaux d'acide hyaluronique sont connus pour accompagner le processus de vieillissement et il est estimé que le temps que nous atteignons nos milieu des années 40, la synthèse de HA est à peu près la moitié de celle requise par l'organisme.