Chapitre 13: Je viens de là Ce soir, il fait gris, mes hommes sont partis. J'ai envie d'écrire. Mais j'ai cette impression folle que j'ai trop de choses. Que je ne verrai jamais la fin du passé. Que j'entendrai toujours les mauvais mots dans ma tête. Que je voudrai partir. Respirer. Revenir d'ou je viens. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas me retrouver dans les bras de ma mère. Doux et rassurants. Ils n'ont existé que dans ma tête. Je ne peux pas me retrouver dans les bras de mon...

Cet article provient du blog 33 ans de vie violée. Jeanne habite à stockholm et est également auteur de En solitaire- à ma fille. et Toxique.
Lire la suite sur le blog ›