Il est 23h, j’entre dans la chambre et me glisse doucement sous la couette afin de ne pas réveiller petit A qui s’est endormi. Le lit est vide, le lit est grand. Les draps ne sentent plus ton odeur et cette chaleur que tu m’apportais autrefois s’en est allée…Quelques minutes auparavant je suis venue déposer un baiser délicat sur ton front chaud. Tu dors. Paisiblement ou pas, je ne le sais pas. Les volets du salon sont ouverts, l’appartement est calme... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Mamanchloe. Chloe est également auteur de Du sein au biberon et Tatoués sur ma peau.