J’adore cette sensation. Je viens de terminer l’horizon à l’envers, dont j’ai savouré chaque chapitre. Et avant qu’il n’aille rejoindre le rayon « coups de cœur » de ma bibliothèque, je prends quelques secondes, je le retourne, j’observe sa couverture, je fais défiler les pages dont je viens de dévorer chaque mot. Et je me souviens du moment où je l’ai acheté. Ce moment où sa couverture, qui n’est pourtant pas exceptionnelle, m’a attirée dans le rayon. Je... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Vide ton sac Simone. Simone est également auteur de Le travail c'est la santé… ou pas !.