Nous ne le dirons jamais assez, le bon entretien d'une lame passe irrémédiablement par l'aiguisage, peu importe la qualité et la dureté du matériau dans lequel elle est produite. Conserver un couteau tranchant comme au premier jour, voir encore plus, rend son plaisir d'utilisation sans cesse renouvelé et évitera bien des désagréments ; moins le couteau coupe, plus il est nécessaire d'appuyer fort sur la lame augmentant d'autant le risque de faux mouvement, de... Lire la suite › — Cet article provient du blog Blog Japon. Chroma est également auteur de La légende de Zatoichi et Tempura - 天ぷら.