Faire le buzz coûte que coûte, quitte à choquer et détruire, quitte à camoufler les vraies infos. Ne soulever que le côté polémique des choses, verser dans le sensationnalisme permanent. Ces derniers temps, j'avoue avoir du mal à supporter les Léa Salamé, Ruquier et autres chroniqueurs et journalistes qui parlent comme des pitbulls et s'attachent à porter des piques que de favoriser les vrais débats. Je pense que notre société d'aujourd'hui est noyée d'images et d'informations...

Cet article provient du blog Couleur Café. Corinne est également auteur de L'inconnu et Les choses de la vie.
Lire la suite sur le blog ›