Faire le buzz coûte que coûte, quitte à choquer et détruire, quitte à camoufler les vraies infos. Ne soulever que le côté polémique des choses, verser dans le sensationnalisme permanent. Ces derniers temps, j'avoue avoir du mal à supporter les Léa Salamé, Ruquier et autres chroniqueurs et journalistes qui parlent comme des pitbulls et s'attachent à porter des piques que de favoriser les vrais débats. Je pense que notre société d'aujourd'hui est noyée d'images et d'informations... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Couleur Café. Corinne est également auteur de L'inconnu et Les choses de la vie.