Vous ne saurez jamais que votre âme voyage  Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté Et que rien, ni le temps, d'autres amours, ni l'âge  N'empêcheront jamais que vous ayez été; Que la beauté du monde a pris votre visage,Vit de votre douceur, luit de votre clarté,  Et que le lac pensif au fond du paysageMe redit seulement votre sérénité. Vous ne saurez jamais que j'emporte votre âmeComme une lampe d'or qui m'éclaire en marchant; Qu'un peu de votre voix a passé...

Cet article provient du blog le coin enchanté. Mijanouk est également auteur de Pourquoi la journée vole... et Le rêve de demain....
Lire la suite sur le blog ›