La dame de l'automne écrase les feuilles mortes    Dans l'allée des souvenirs : C'était ici ou là... le vent passe et emporte  Les feuilles et nos désirs. O vent, emporte aussi mon cœur :il est si lourd ! La Dame de l'Automne cueille des chrysanthèmes  Dans le jardin sans soleil :C'est là que fleurissaient les roses pâles que j'aime, Les roses pâles au cœur vermeil.O soleil, feras-tu fleurir encore mes roses ? La Dame de l'Automne tremble comme un oiseau    Dans... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog le coin enchanté. Mijanouk est également auteur de Aujourd'hui... et La vieille maison tressaille.....