L’apparence donne-t-elle de la tenue ?De l’ampleur, de la carrure, de la prestance ?Avons-nous les épaules pourEmpiler les épaisseurs ?J’hiberne dans mon manteauEt j’endosse l’air qui me redresse le thorax.Je m’embusque dans ma veste,Et je me taille une envergure de zéphyr.Au printemps,J’éclorai comme un coquelicot de coton.Et vous, superposez-vous les vestes pour vous réchauffer ?Manteau Grain de Malice porté ici Veste Pimkie vue iciEscarpins Modress portés ici et... Lire la suite › — Cet article provient du blog La lippe qui murmure. Estelle habite à Landes et est également auteur de Enfiler un nuage et J’aime désobéir..